jean-Claude
Voici quelques livres d'histoire publiés par Jean-Claude Delhez et encore disponibles. Ils traitent de la guerre 1914-1918 (bataille des Frontières), de la sidérurgie (mines de fer), de la révolution de 1848 et de la Gaume (Lorraine belge).



Le jour de deuil de l'armée française – tome 2

Vous ignorez que la bataille des Frontières fut la plus grande victoire allemande de la guerre 14-18, assurant au Reich, par la possession du minerai lorrain, les deux tiers de sa production d'acier dans tout le conflit. Vous ne savez pas qu'août 1914 fut une révolution militaire, par l'invention du front continu, et l'artillerie qui devient l'arme principale du champ de bataille au détriment du fantassin. Vous croyez peut-être que les échecs français de cette époque sont imputables à Joffre et que la littérature historique est un modèle de probité intellectuelle. Dans ce cas, il serait utile que vous lisiez le tome 2 du « Jour de deuil de l'armée française ». Suite et fin du précédent ouvrage, le tome 2 décrit les opérations militaires des jours suivant le 22 août 1914. Les Allemands poursuivent l'armée française en retraite : combats en Gaume et dans l'Ardenne belge, batailles de Bièvre, Matton, Longuyon, Arrancy, Nouillonpont, Spincourt, combats de Muzeray, Marville, Sedan. A deux reprises, les Français contre-attaquent avec succès : dans la grande bataille d'Etain et lors de l'essai de passage de la Meuse à Fumay. Le récit prend fin le 26 août, avec la reddition de la forteresse de Longwy. Ce tome 2 est surtout l'occasion de tirer d'importantes conclusions de ces sanglantes batailles d'août 1914, de ce baptême du feu des armées allemandes et françaises. C'est d'abord le bilan des pertes – 130.000 victimes sur 1,2 millions de soldats – puis l'étude des conséquences immédiates de la bataille : enseignements tactiques et surtout limogeages. Le chapitre des limogeages révèle pour la première fois, et dans le détail, les griefs vis-à-vis des officiers écartés. L'ouvrage se termine par les conclusions capitales dont il a été question plus haut, ainsi que par de nombreuses annexes : 26 pages de bibliographie, 26 pages d'ordre de bataille, 29 pages de notes, un état nominatif des pertes, les rapports de bombardement du dirigeable Fleurus sur Trèves et Luxembourg, une nouvelle affaire Caillaux, etc.

Format 16 x 24, 656 pages, 61 photographies, 19 plans.
28 €



Le Tome 1 du "Jour de deuil de l'armée française" est épuisé.
Ce tome 1 reste toutefois disponible pour 5 euros, gravé sur CD
On peut se procurer une synthèse chez l'éditeur Economica, sous le titre "La bataille des Frontières : Joffre attaque au centre", au prix de 23 € (200 pages).




Le 22 août 1914 raconté par les combattants

Livre très accessible et illustré, entre autres, de nombreuses photos inédites des opérations militaires, Le 22 août 1914 raconté par les combattants est un recueil commenté et critique de témoignages français et allemands relatifs à la bataille des Frontières, front central, en particulier le 22 août 1914. Tous les textes sont nouveaux, provenant des archives militaires françaises et allemandes. Les dix témoins sont Grangier de la Morinière (affecté au 4e hussards – batailles de Longlier et Maissin), de Bellegarde ( 9e RI – Tintigny, Longlier, Bièvre), Flottès (9e RI – Bertrix), Bering (IR 80 – Longlier, Bertrix, Matton), général Chales de Beaulieu (ID 12 - Rossignol), Pailliette (91e RI – Mangiennes, Virton), général Kosch (ID 10 – Virton, Marville), Courtès (46e RI – Romain, Longuyon), Nonnez-Lopez (155e RI – Muzeray), Bourgoin (351e RI – Etain).

Format 16 x 24, 192 pages, 94 photographies.
16 €

Les mines de fer du pays gaumais

Né de neuf années de recherches sur le terrain et dans les archives, Les mines de fer du pays gaumais s'attache à retracer l'histoire du minerai de fer en Lorraine belge, tant son exploitation que sa géologie. Il déborde quelque peu sur les mines voisines de France et du Luxembourg. La région se singularise par une longue tradition dans le travail du fer due à la présence de nombreux gisements de toutes sortes : fer tendre et métis à fleur de sol, fer fort de première qualité sur le sommet de la côte bajocienne et minette extraite d'abord aux affleurement puis par galeries souterraines jusqu'à la fin du XXe siècle. Toutes ces mines ont contribué à alimenter une dynamique sidérurgie locale depuis les temps les plus anciens, à faire vivre des générations de mineurs et leurs traces sont toujours bien visibles aujourd'hui dans le paysage. Le livre aborde des thèmes aussi diversifiés que la géographie, la géologie, la chimie, l'histoire, l'économie, le social, la technique, l'industrie et la linguistique. Il est richement illustré : nombreuses photos couleur et noir et blanc, plans...

Format A 4, cartonné, 224 pages, 120 photographies, 17 plans.
36 €

Il ne reste plus que quelques exemplaires abîmés.

Le printemps lorrain : la révolution de 1848 en Lorraine belge

On a un peu oublié cette révolution qui secoua toute l'Europe en 1848, une révolution en faveur du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, de la démocratie et, quelquefois, de la justice sociale. En Belgique, une seule région a hissé le drapeau rouge cette année-là, région la plus éloignée de Bruxelles, au contact direct avec la France et le Luxembourg où les changements politiques étaient à l'oeuvre. Cette région, c'est la Lorraine belge, qui souhaitait un changement de régime et même de nationalité. Son soulèvement a pris la forme d'une ébullition politique, médiatique et populaire, sur fond de crise économique internationale. L'armée a dû intervenir pour mettre fin aux émeutes et ramener les rebelles à la raison.

Format A 4, cartonné, 120 pages, 30 photographies, 4 plans.
20 €


L'album du docteur Famenne : la Belle Epoque vue par un médecin gaumais

Médecin novateur, mais aussi photographe, le docteur Paul Famenne fonde en 1900 une clinique psychiatrique à Florenville, bourgade touristique des bords de la Semois. Au milieu de ses nombreuses activités, il trouve le temps de sillonner la région et les pays voisins et d'en ramener une moisson de photographies. Ce sont ces documents de belle qualité qui forment le contenu principal du livre. On y découvre, dans leur état de la Belle Epoque, la vallée de la Semois, l'Ardenne, Sedan, le grand duché de Luxembourg, Louvain, Paris, la vallée du Rhin, l'Angleterre, la Tunisie... mais aussi la vie rurale, les premières courses automobiles, les jeux d'enfants, la guerre de 14, etc.

Format italien (25 x 17), 150 pages, 200 photographies.
12 €